Pablo Motos raconte dans ‘El Hormiguero’ qu’il a fait l’objet d’une enquête du CNI au cas où il appartiendrait à Al-Qaïda


Pablo Motos a été chargé d’interviewer Carlos Alsina dans ‘El Hormiguero’, bien qu’il ait parfois semblé que l’intervieweur était interviewé par son invité, et c’est à ce moment-là que un sujet sur le lien est apparu que le présentateur de l’espace a avec le CNI, le Centre national de renseignement.

Pablo Motos et Laura Llopis se promènent dans les rues de MadridPablo Motos et Laura Llopis se promènent dans les rues de Madrid

Au début, il a fait savoir qu’il venait voir ses installations car il voulait savoir Comment est le bureau où vous travaillez ?et soudain Alsina lui a posé une question qui a réussi à laisser le public bouche bée, car elle a dit : “Le CNI vous a enquêté?”, et Motos a dit : “Voulez-vous y aller ? C’est encore pire !” Il a réussi à se rendre à cet endroit après avoir interviewé Soraya Sáenz de Santamaría dans l’émission.

“Je vais au CNI et ils nous montrent le service antiterroriste, qui est l’hôte, ils nous montrent des micros cachés… Ils nous font une promenade à travers la partie qui peut être vue. Quand nous partons, Soraya et le général CNI se regardent et quelque chose les rend très drôles”, a-t-il commencé par dire à propos de cette expérience. C’est à ce moment-là que le responsable qui les accompagnait a sorti une page et a dit : ” Nous avons enquêté sur vous au cas où vous appartiendriez à Al-Qaïda.”

Pablo Motos à la première du documentaire Pablo Motos à la première du documentaire “Je suis un parmi cent mille”

La réponse a été très inattendue, et Alsina a souligné ce fait, ajoutant : “C’est la première fois que cela est raconté à la télévision. Je devais venir à cette émission. Motos a fait l’objet d’une enquête pour sa relation présumée avec Al-Qaïda.” Mais ce n’était pas une blague, et c’est pourquoi Motos a raconté la véritable raison de cette enquête : “Ils me disent que ‘ce type est un très mauvais terroriste et tué certains des nôtres. Ils me montrent la photo du mec, qui faisait très peur, puis celle de l’arrestation… Et puis il y a une photo de lui avec moi, nous deux en maillot de bain sur la plage de Denia. On dirait qu’il est venu et j’ai pris une photo avec un gars très dangereux d’Al-Qaïda qui est derrière les barreaux”.

Lire cela :   La résurgence d'Isabel Pantoja dans 'SV 2019' : de la mendicité pour son expulsion à devenir leader du groupe

Il prend des photos avec beaucoup de monde

“Et le CNI a cru à tout ce que vous venez de raconter”, a ajouté en riant l’animateur d’Onda Cero, auquel l’animateur a répondu : “Ce que ça m’a donné, c’est beaucoup de peur. Avant COVID, un week-end en dessous de 100 photos je ne te fais pas confiance… Je prends des photos avec beaucoup de monde. Combien d’autres terroristes ont pris des photos avec moi?”, et c’est qu’être célèbre est ce qu’il a.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :