Mónica Hoyos pense qu’Isabel Pantoja l’a utilisée dans “Survivors 2019”


Nombreuses sont les célébrités qui après avoir participé à un concours il semble que lorsqu’elles reprennent leur vie quotidienne la vie leur sourit. C’est le cas de la guérilla péruvienne Mónica Hoyos qui a visité ‘El programa del Verano’ début août 2019, profitant de son séjour au Honduras et pour parler de tous les fronts ouverts qu’elle a laissés pendant l’émission de téléréalité.

Lors de sa visite au programme du matin, la première à être attaqué Il a été le grand protagoniste de cette édition de ‘Survivors 2019’, Isabel Pantoja. L’ex de Carlos Lozano n’a pas pu éviter de répondre à Joaquín Prat lorsqu’il a demandé ce qui s’était passé entre eux. “Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Quelque chose d’autre s’est passé que je ne sais pas”, a avoué Monica.

Joaquín Prat et Mónica Hoyos dans 'Le programme d'été' |  Telecinco.esJoaquín Prat et Mónica Hoyos dans ‘Le programme d’été’ | Telecinco.es

Avec le recul, le Péruvien pense que tout a commencé lorsque l’ex de Paulina Rubio il a posé les yeux sur elle passant complètement du folklorique, un fait qui a fait qu’Isabel Pantoja a changé d’attitude à son égard. “Je pense que c’est à ce moment-là que Colate a commencé à faire plus attention à moi”, a avoué Monica Hoyos, alléguant que la tonadillera était jalouse de la relation entre Hoyos et l’homme d’affaires.

De plus, la 10e expulsée de ‘Survivors 2019’ a assuré qu’elle était assez désolée de ce qui s’était passé puisqu’elle avait vécu avec la chanteuse pendant 3 mois et que la théorie selon laquelle elle était utilisée par elle ne la voyait pas comme folle. “Eh bien, peut-être qu’elle m’a utilisé, je ne l’ai jamais considérée comme une rivale dans le programme”, a poursuivi Mónica Hoyos.

Mónica Hoyos dans 'Le programme d'été' |  Telecinco.esMónica Hoyos dans ‘Le programme d’été’ | Telecinco.es

Des suites sur l’île et un rebondissement

Mónica Hoyos a également voulu reconnaître que souffrir conséquences psychologiques après trois mois au Honduras. “Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer à vivre à Madrid. J’ai besoin d’eau, de la mer”, a avoué avec inquiétude le Péruvien. Elle a également assuré que sa rencontre avec Miriam Saavedra n’avait pas eu lieu sur l’île puisqu’elle-même y avait mis son veto pour ne pas être intéressée.

Lire cela :   La relation entre Albert Rivera et Malú pourrait être une couverture pour une autre relation impliquant l'un des deux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :