Lola Indigo: “En ce moment, les gens ont besoin de joie et j’ai essayé de trouver cela avec ‘4 bisous'”


Il semble que des décennies se soient écoulées depuis mimi, celui qui avait participé à ‘Fama ¡a baile!’, est devenu le premier expulsé du retour tant attendu de ‘Operación Triunfo’. Depuis que son premier single ‘Yo ya no Quiero Ná’ est sorti sous le nom de Lola Indigo est devenue l’une des artistes espagnoles les plus titrées. Pour goûter leur dernier single, ‘4 bisous‘, à côté de Rauw Alejandro et Lalo Ebratt qui est déjà devenu le meilleur début musical espagnol sur Spotify en 2020.

BEKIA : Comment gérez-vous le confinement lié au coronavirus ?

LOLA INDIGO : Eh bien, la vérité. Je m’organise pour faire des tâches en attente, j’installe l’ordinateur avec des choses que j’avais là dans le sac mixte, j’organise des chansons que j’avais inachevées, je fais des idées de clips vidéo… je fais tout mon possible pour récupérer mon imagination. Avec tout le bruit de la ville et n’étant pas immobile, elle n’avait pas eu beaucoup de temps pour s’arrêter. J’essaie de profiter du temps.

B : Il est donc possible que de nouvelles choses sortent de cette étape

LI : Évidemment, toujours.

B : Est-ce que le nouveau single « 4 kisses » devait sortir à ces dates ou a-t-il été avancé en raison des circonstances ?

LI : Non, c’était prévu et nous avons décidé de le laisser ainsi. Personne n’a arrêté de sortir de la musique et c’est une évidence, car les gens ont besoin de divertissement. Maintenant plus que jamais. Les gens le remercient beaucoup et du fond du cœur.

B : Et le retirer maintenant, est-ce que vous considérez cela comme un risque ou un avantage ?

LI : Écoute, je ne pense pas qu’il y ait de risques. Quand les chansons fonctionnent, elles fonctionnent. Il n’est pas non plus nécessaire de trop y penser. Et si les gens aiment la chanson, alors ils la transmettent à leur ami, et cet ami à un autre ami… et c’est tout. Ce que j’ai fait, c’est m’assurer que les gens le reçoivent avec affection et maintenant plus que jamais, ils vont le faire de cette façon, car c’est un moment où les gens ont besoin de joie. Et c’est aussi une chanson joyeuse, je pense.

N. B. : Il est clair que le résultat a été favorable car en 24 heures, il a enregistré plus d’1 million de vues sur YouTube.

LI : C’est un laissez-passer. On attendait de voir ce qui allait se passer car les standards des réseaux sociaux et des plateformes ont beaucoup changé. Maintenant, YouTube fonctionne soudainement très bien, car ce que les gens veulent, c’est plus visuel. C’était juste une vidéo divertissante et c’était même bien de ce côté-là.

B : Quelle était l’idée principale du clip vidéo ? Il est évident qu’il existe une référence assez claire

LI : Eh bien, la référence à la fin est un peu ce que nous faisons toujours : inspirez-vous de nos divertissements. Dans ce cas, j’ai regardé à quoi ressemblait ma vie avant ‘OT’. Juste avant le programme, je travaillais dans un cabaret à Marbella, dirigé par Fidel Buika et Edu Engonga, décédé il y a quelques années, mais j’ai eu la chance de travailler avec lui dans son dernier travail, qui était celui-ci . Et il leur est dédié un peu, à toute l’équipe de danseurs, chanteurs, artistes de cirque, qui étaient là, vivant ensemble dans la même maison, faisant un spectacle pour que les gens qui venaient dîner le soir aient un bon temps. C’est un secteur très vaste qui est partout, n’est-ce pas? Dans les lieux de villégiature, dans les hôtels, sur la Gran Vía de Madrid… Il y en a partout et c’est un genre que j’aime beaucoup, qui m’a donné beaucoup de joie et avec lequel j’ai beaucoup appris.

Lire cela :   Des réseaux sociaux à "Vos monstres": Voici Belén Aguilera, la nouvelle artiste à suivre

B : Et comment est née la collaboration avec Rauw Alejandro et Lalo Ebratt ?

LI : Avec Lalo c’était déjà très clair. En fait, nous avons été les deux premiers à le terminer. J’ai une grande connexion avec lui. Il est mon frère. Je suis tombé amoureux de lui quand j’ai entendu ‘Mocca’ pour la première fois et c’est un gars super spécial, je suis son fan ainsi que son ami. Pour moi je ferais mille chansons avec lui. Et avec Rauw, depuis que j’ai découvert qu’il existait et que je savais qu’il dansait, eh bien, il a dit : “Écoutez, je dois collaborer avec ce type de quelque manière que ce soit”, et quand “4 Besos” est sorti, ce que nous pensions être une très bonne chanson, eh bien, nous lui avons envoyé .

Lola Indigo et Lalo Ebratt pendant le tournage de '4 bisous' |  Photo : Instagram @lolaindigoLola Indigo et Lalo Ebratt pendant le tournage de ‘4 bisous’ | Photo : Instagram @lolaindigo

B : Avant le confinement, vous étiez à Miami et à Porto Rico. Combien de célibataires vont sortir de ce voyage ?

LI : Eh bien, quelques-uns. J’espère que pour le moment un couple, mais cela dépend de beaucoup de choses. Je regarde un de ceux que j’ai fait à Miami pour faire une collaboration avec un artiste que j’aime beaucoup. À la suite de tout cela, je lui parlais et il m’a dit qu’il ne pouvait pas encore aller au studio parce qu’il ne pouvait pas quitter la maison. Alors je lui ai dit d’enregistrer un son avec son portable pour continuer. On travaille comme on peut.

B : Bien sûr, car maintenant avec cette pause, l’agenda aura été perturbé

LI : Totalement. Notamment pour les festivals, dont je souffre de la part des pauvres promoteurs qui y ont mis tant d’espoir. C’est comme une incertitude parce qu’ils le changent pour une autre date mais ils ne savent pas comment nous allons être d’ici là. J’espère que les gens prendront conscience et feront les choses correctement afin que nous puissions profiter d’un été comme Dieu l’a voulu.

B : Aviez-vous d’autres singles ou clips vidéo programmés pour ces dates ?

LI : En ce moment avec ‘4 bisous’ ça va apporter de la queue. Mais oui, nous en avions un dans le tiroir ‘super like’, comme je dis. C’est une collaboration avec un artiste espagnol, c’est une chanson plus lente… Je ne vais pas dire une ballade mais une chanson plus lente. Comparé à tout ce que j’ai obtenu, il est clair que c’est lent. Je l’aime beaucoup car il est né un peu de la douleur et je me sentais mieux après l’avoir écrit. J’espère que quand tout sera fini, nous pourrons le sortir. Sinon, je vais le prendre comme un plan B.

Lola Indigo reçoit le Revelation Artist Award aux 40 Music Awards 2019Lola Indigo reçoit le Revelation Artist Award aux 40 Music Awards 2019

B : Je suppose que vous avez vu que Zahara a repris votre single « Yo ya no Quiero Ná ». Saviez-vous qu’elle allait le faire ou était-ce aussi une surprise ?

Lire cela :   Supersubmarina annonce dans un communiqué que tous les membres du groupe sont hors de danger

LI : Je sais qu’elle l’a chanté dans une émission à laquelle elle est allée et tout le monde m’a tagué. La vérité est qu’elle m’a rendu super heureux. Mais maintenant qu’elle l’a enregistré et l’a mis en ligne sur Spotify, je lui ai dit : “Regarde, quelle joie tu m’as donnée parce que j’adore l’avoir à disposition pour l’écouter quand je veux”. Et à la suite de cela, nous avons décidé de faire une couverture ensemble, pour voir quand nous pourrons la terminer.

B : Et avec quelqu’un d’autre ?

LI : Aussi avec Roi, de mon édition de ‘OT’, nous voulons faire une autre reprise des Beatles. Et nous voilà inventés. Et pas seulement pour divertir le rock, mais aussi pour qu’on se sente vivant et utile avec tout ça.

B : Et vous avez aussi parlé à J.Balvin. Comment est-ce arrivé?

LI : C’est venu d’Universal, parce que nous partageons une maison de disques. Ils m’ont dit qu’ils faisaient la promotion de leur nouvel album, ‘Colores’, et ils savaient que je l’aimais vraiment et qu’il pourrait me contacter et je lui ai dit ‘Putain de merde !’ Et c’était très drôle parce que les technologies n’étaient pas de mon côté ce jour-là, il a essayé de m’avoir sur son live Instagram et pour une raison quelconque l’application a échoué. Tous ceux qui étaient dans le chat m’ont vu sauf lui. Il a même regardé pour voir s’il m’avait bloqué mais tout allait bien. Bon à la fin ça n’a toujours pas marché et il m’a FaceTime [una videollamada]. La conversation à la fin était privée mais mieux pour moi, vraiment, parce que c’était très calme. Je lui ai dit tout ce que je voulais lui dire sur son album. J’ai beaucoup aimé discuter avec lui et apprendre à le connaître.

B : Et est-ce que quelque chose de musical va sortir de cette conversation ? Lui as-tu proposé quelque chose ?

LI : Personne! Je passais un bon moment et j’en parlais. Il a déjà décidé de me suivre sur Instagram, et s’il aime ce que je fais, ce serait merveilleux.

B : En parlant de réseaux, vous avez récemment publié quelques tweets revendiquant des choses qui ne vous semblaient pas justes. Quand il s’agit de mentionner certains sujets au public, le suivez-vous beaucoup ?

LI : Si je le fais, c’est parce que ça vaut vraiment le coup. J’ai apprécié au fil du temps que j’ai des gens qui lisent ce que je poste et parfois c’est important de dire ce que l’on pense. Je fais partie des artistes qui se mouillent. J’ai décidé d’être comme ça parce que c’est comme ça que je suis naturellement, donc je pense que c’est la chose la plus honnête avec les gens. C’est ainsi que je veux que vous me connaissiez. Je n’aime pas être politiquement correct et si je pense qu’il y a une injustice, car c’est quelque chose de nuisible pour le syndicat [en referencia a un tuit de VOX criticando a los actores]ou quelque chose qui ne me représente pas, comme un titre [en referencia al titular sobre su vida privada e una entrevista musical que había realizado] donc je vais.

Lola Indigo sur scène au Gala 2 de 'OT 2018'Lola Indigo sur scène au Gala 2 de ‘OT 2018’

B : Et concernant ‘OT 2020’. Que pensez-vous du retour des candidats à l’Académie lorsque tout sera revenu à la normale ?

Lire cela :   Miki Núñez : "Le problème des haters avec Chanel pour l'Eurovision me dérange parce que j'ai reçu le même"

LI : Pour eux, retourner à l’Académie, je pense que cela n’aurait pas beaucoup de sens. Il serait plus logique pour moi de faire une demi-finale et une finale. Mais bon, c’est mon avis. Maintenant, je pense qu’ils doivent profiter de ce temps pour découvrir à quel point il est bon d’être dehors, pour analyser votre temps sur le programme, décider ce que vous voulez et analyser si ce qu’ils ont fait les représente. Parce que parfois ce qui se passe dans ‘OT’ c’est qu’ils te donnent un répertoire qui soit ne te représente pas, soit ils te font faire des choses sur scène qui ne te représentent pas non plus en termes de mise en scène. En fin de compte, c’est un talent et il doit les défier.

B: ‘OT’ à la fin est toujours un talent de couverture

LI : Bien sûr, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas été montrés dans beaucoup de choses et cela peut avoir un double avantage. Par exemple, ce qui était génial pour moi, c’était la tournée parce que les deux numéros que j’ai faits me représentaient en termes de mise en scène.

B : As-tu écouté leurs singles ?

LI : Oui, j’adore Javy’s ! Il est mon préféré, évidemment. Il l’avait très clairement dit.

B : Et que penses-tu de l’idée qu’ils sortent des singles même au sein de l’Académie ?

LI : La vérité, c’est “un coup”, parce que ce qui s’est passé, par exemple, dans mon édition, c’était Aitana et Ana Guerra avec “Lo malo”. Donc, avoir une chanson originale déjà dans la série et avec cette exposition est un cadeau.

B : Et connaissant le fonctionnement de l’industrie à l’étranger, ne pensez-vous pas que les temps sont un peu pressés ?

LI : Écoutez, s’ils sont clairs à ce sujet, laissez-les faire. Moi, par exemple, j’aurais besoin d’être sûr du producteur et de ce que je veux faire. Si cela m’était arrivé, il aurait fallu que tout soit très lié parce que je suis très ‘pussy’ parce que je dois être au courant de tout, tout savoir et tout faire moi-même.

B : Et aimerais-tu faire, par exemple, une reprise avec l’un d’entre eux ? Puisque tu y es attaché…

LI : La vérité est que je dois les voir écrire. Parce qu’il y a un conseil que Manu Guix m’a donné quand j’ai quitté le programme, c’était : ‘Mimi, ne t’inquiète pas. Ce qui compte, ce sont les chansons. Et c’est une chose qui a été à la base de ce qui m’est arrivé, tout cela grâce aux chansons et au fait de sortir ce que je pense devoir sortir à tout moment. Décision très soigneusement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :