La mère de Diana Quer demande de l’aide à Terelu Campos pour ne pas abroger la prison permanente révisable


Diana Pinel est la mère de la défunte Diana Quer, disparue à l’été 2106 et qui est apparue morte en décembre 2017 après avoir découvert que ‘El chicle’ avait mis fin à ses jours. Elle, avec son ex-mari et de nombreux autres parents de victimes comme la petite Mari Luz ou Marta del Castillo, elles se sont battues pendant de longs mois pour la non-abrogation de la prison permanente révisable.

Par le biais d’un message sur Instagram, Diana Pinel a écrit à Terelu Campos pour lui demander tout son soutien à l’occasion de l’anniversaire de sa fille Alejandra, qui lui a rappelé Diana Quer. Elle dans son message a dit ce qui suit : “Bonjour Terelu, je suis la mère de Diana Quervotre fille est belle, et elle m’a rappelé que le dernier anniversaire de Diani était son 18e… Je pense qu’une de mes deux filles la connaît, je ne demanderais que cela de la manière qui vous est possible et si vous le souhaitez, donnez-nous votre Support à la NON-ABROGATION DE L’IMPRESSION PERMANENTE RÉVISABLE, est pour un avenir sûr pour nos enfants. Merci et je t’envoie un câlin et un bisou pour ta reine.”

Diana Pinel et Juan Carlos Quer aux funérailles de Diana QuerDiana Pinel et Juan Carlos Quer aux funérailles de Diana Quer

Terelu Campos ne lui a pas répondu pour le moment, mais la question a déjà été traitée au Congrès et il a rejeté les amendements à tous les PP et C pour arrêter l’abrogation de la prison permanente révisable. Le débat a été suivi par les parents de Diana Quer, Marta del Castillo, Mari Luz Cortés et Sandra Palo, ainsi qu’une représentation de la famille de l’enfant Yeremi Vargas.

Lire cela :   Rosa Benito, engagée à soutenir sa nièce Gloria Camila dans son nouveau projet

D’autres visages le soutiennent

Des visages connus comme Alba Carrillo ont voulu montrer leur soutien à cette cause à travers les réseaux sociaux : “Cette semaine je suis un peu ‘out’ parce que, comme tout le monde, je suis encore sous le choc. Je n’arrête pas de penser à la mère du “petit poisson” ?. J’en profite pour demander que la prison permanente révisable ne soit pas abrogée. Il y a des gens qui, malheureusement pour ceux qui en souffrent, ne se réinsèrent PAS. J’ai signé sur Change.org pour que cette loi ne soit pas abrogée

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :