Francisco Cotes, l’ancien petit ami d’Isabel Pantoja : “Il laisse sa marque partout où il va”


Isabel Pantoja est au centre de la controverse et il semble que c’était il y a des années lorsque Kiko Rivera a parlé de ‘Sábado Deluxe’ et que cette situation a commencé. La tonadillera doit faire face à différentes situations sur lesquelles elle ne comptait pas, puisque, en plus, De nombreuses personnes se joignent à elle qui ont vécu des moments avec elle, à la fois celles qui ont vécu de bonnes choses et celles qui en ont vécu de mauvaises..

A cette occasion, c’est un ancien petit ami de la chanteuse qui a parlé de leur relation dans ‘Socialité’, même si la vérité est qu’il en avait déjà parlé il y a quelques jours. Francisco Cotes, qui est le nom de l’homme qui a volé le cœur d’Isabel Pantoja, a raconté comment étaient ses débuts : “Elle avait 14 ans et moi 17. J’ai travaillé dans une cafétéria dans une galerie qui était dans un tablao de flamenco. A cette époque, il y avait une peinture de flamenco qui comprenait Chiquetete, Amparo, Rocío (la tante de Maribel) et d’autres”.

Francisco Cotes dans 'Socialite' |  Photo: telecinco.esFrancisco Cotes dans ‘Socialite’ | Photo: telecinco.es

Selon l’invité, c’est Chiquetete qui l’a emmenée au tablao et c’est ainsi qu’il l’a rencontrée : “Quand elle est sortie chanter, je l’aimais bien et je suis tombé amoureux d’elle. Doña Ana, comme elle était normale, ne l’a pas du tout quittée. Et si ce n’était pas Ana, c’était sa tante. Je l’ai embrassée quand on s’est dit au revoir à l’aéroport avec sa mère là-bas et avec son consentement”, a-t-elle expliqué à propos de son premier baiser.

Lire cela :   L'organisation de 'SV 2019' décide de ne pas prendre de mesures exemplaires après la confrontation entre Dakota et Colate

Un amour qui n’est pas allé plus loin

Sans aucun doute, Francisco Cotes a montré qu’il était le plus amoureux d’Isabel Pantoja : “Une fois qu’elle était à Séville, j’ai vendu une machine à écrire, une machine photo et une armoire pour pouvoir amasser des fonds et aller à Séville pour la voir” . “Isabel Pantoja laisse sa marque partout où elle passe, dans le bon sens du terme”, a déclaré l’invité. De plus, il a également parlé d’Ana, la mère de la tonadillera : “Ce que voulait Doña Ana, c’était que sa fille grandisse de plus en plus. Elle aimait l’argent, oui”.

Francisco Cotes parle d'Isabel Pantoja |  Photo: telecinco.esFrancisco Cotes parle d’Isabel Pantoja | Photo: telecinco.es

“Nous étions très jeunes, je devais faire le service militaire et ainsi de suite, mais à ce moment-là, il pensait que j’étais petite pour sa fille”, a ajouté l’interviewé. De plus, elle a révélé qu’elle cherchait un emploi pour Bernardo : « Pendant qu’elle était à Campastilla, sa mère m’a dit si elle pouvait trouver un emploi pour Bernardo et je lui ai trouvé un souvenir mais cela n’a pas duré longtemps. Enfin, elle a envoyé un message à Isabel Pantoja : “Je lui dirais si elle se souvient des moments où j’étais captivé en l’écoutant chanter sur scène et des moments que nous avons passés à Campastilla, toujours accompagnés”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :