C’est ainsi que le roi Juan Carlos vit le pire scandale auquel il est confronté et c’est ainsi que ceux qui le soutiennent encore le défendent


Le roi Juan Carlos ne paiera peut-être jamais pour ses crimes présumés, mais ce qui est clair, c’est que est tombé en disgrâce et que peu de gens le défendent et être à ses côtés inconditionnellement. Cependant, il n’est pas tout à fait seul et continue d’être soutenu par des personnes qui le défendent, bien qu’anonymement.

Le roi Juan Carlos réapparaît dans les corridas après son retrait des actes officielsLe roi Juan Carlos réapparaît dans les corridas après son retrait des actes officiels

Juan Carlos de Borbón ne peut pas parler, il ne devrait pas, et s’il le fait, ce sera quand il y sera forcé. Ceux qui peuvent le faire sont ceux qui sont de son côté et qui l’ont défendu à El Mundo, bien que sans donner son identité. “Il ne peut rien faire, avant le procès public, il est sans défense. Un roi ne peut pas sortir et parler à la télévision“, souligne son entourage, qui parle ainsi de l’impuissance que ressent Juan Carlos de Borbón alors que les informations sur votre fortune dans les paradis fiscaux et les prétendues commissions le laissent de plus en plus mal.

Ces proches parlent de déception, d’impuissance et d’un profond malaise face à un scandale qui a définitivement mis à mal la réputation du roi Juan Carlos. Ils reconnaissent que Il a eu tort de cacher au Trésor les 65 millions d’euros qui provenaient d’Arabie Saoudite, mais ils nient que cet argent ait servi à des commissions. Ce serait un cadeau du roi Abdalá bin Abdulaziz, qui considérait Juan Carlos de Borbón comme un frère.

Le roi Juan Carlos prononce un discours lors du dîner du 40e anniversaire du Círculo de EmpresariosLe roi Juan Carlos prononce un discours lors du dîner du 40e anniversaire du Círculo de Empresarios

Ce n’était pas le paiement d’une commission pour le prix, avec une remise de prix pour les Saoudiens, des contrats de la ligne AVE de Médine à La Mecque. Personne ne paie autant d’argent à un lobbyiste trois ans avant l’attribution d’un contrat, surtout lorsque le projet AVE a traversé tant de vicissitudes et, même après avoir été attribué, il y avait un risque que l’Arabie saoudite rompe le contrat avec les entreprises du consortium espagnol “, soulignent les proches de Juan Carlos Ier pour préciser qu’il n’y a pas eu de commissions. Ainsi, sa grosse erreur aurait été de ne pas déclarer ce don, évitant ainsi de payer des impôts qui auraient aidé l’Etat.

Lire cela :   Le prince Harry et Meghan Markle montrent le bonheur d'Archie Harrison lors de son premier Noël au Canada

Ce don généreux, si généreux que le roi Juan Carlos lui-même a été surpris d’apprendre que c’étaient 100 millions de dollars qui allaient se retrouver en sa possession, aurait été non seulement parce que la maison de Saúd était dans une bonne conjoncture financière, mais pour l’amitié particulière qui le lie à l’ancien roi d’Espagne et pour tous le soutien qu’il a apporté à une dynastie et à un pays critiqué pour ne pas respecter les droits de l’homme et qui a une réputation étrangère très discutable.

Vérités et mensonges

D’un autre côté, ceux qui entourent Juan Carlos de Borbón comprennent que une véracité totale est donnée aux révélations de Corinna, Arturo Fasana et Dante Canonica, qui sont également impliqués dans l’affaire qui fait l’objet d’une enquête en Suisse. “La commission rogatoire arrive en Espagne parce qu’ils essaient de se défendre en impliquant et en blâmant le roi. C’est alors que la justice suisse demande à l’Espagne de clarifier ce qui est vrai dans les accusations qu’ils lancent.”

Corinna zu Sayn-Wittgenstein et le roi Juan Carlos aux Laureus AwardsCorinna zu Sayn-Wittgenstein et le roi Juan Carlos aux Laureus Awards

Pour ceux qui le soutiennent, la vérité et le mensonge se mélangent et le roi Juan Carlos leur a fait savoir que Vous n’avez qu’à endurer et assumer la responsabilité de vos actes. En outre, il est clair que, comme il l’a dit dans le message du réveillon de Noël 2011 en référence à Iñaki Urdangarin : « La justice est la même pour tous ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :