Belén Rodríguez traite Lydia Lozano de criminelle et elle fond en larmes après l’accusation


Comme chaque après-midi, ‘Sálvame’ est devenu un champ de bataille entre deux collaboratrices régulières de l’émission : Lydia Lozano et Belén Rodríguez. A cette occasion, le problème venait du compte Twitter qui porte le nom de Lydia Lozano mais dont elle ne s’occupe pas car elle n’utilise aucun type de réseau social. Apparemment, dans ce récit, ils ont parlé de façon désobligeante de Belén Rodríguez et cela a accusé son partenaire et ami.

“Lidia participe également à un crime et devient une criminelle parce qu’ils le font en son nom”, a déclaré Belén Rodríguez en direct. Lydia Lozano n’en revenait pas de ce que son amie venait de dire en direct d’elle et elle a fondu en larmes en quittant brusquement le plateau. “Celui qu’ils insultent, c’est moi”, a déclaré Belén Rodríguez avec colère, mais María Patiño a défendu Lozano : “Elle n’est pas responsable mais elle aurait dû le condamner hier”.

Lydia Lozano pleure après la discussion |  Photo: telecinco.esLydia Lozano pleure après la discussion | Photo: telecinco.es

Lydia Lozano n’a pas pu contenir ses larmes et ses nerfs et, à l’extérieur du plateau où Jorge Javier Vázquez est allé la chercher, elle a déclaré : “Vous ne pouvez pas me traiter de criminel. Cela ne me semble pas juste et si nous sommes de si bons amis, ils auraient dû m’appeler hier après-midi. Que vous m’avez publiquement traité de criminel.” La situation était extrêmement tendue, car apparemment la collaboratrice ignorait qu’elle avait insulté Belén Ro dans les réseaux.

vinrent les excuses publiques

Bien que Belén Rodríguez ait hésité à s’excuser, elle l’a finalement fait : “Je m’excuse d’être une criminelle. Votre fan club commet un crime et si vous ne condamnez pas cela, c’est vous qui serez blessé, car votre fan club est insultant. tes camarades de classe. Lydia Lozano a accepté les excuses mais elle a continué à pleurer : “Je n’avais aucune idée que vous aviez été insulté”.

Lire cela :   Kiko Matamoros en a marre : "Ce n'est pas de ma faute si je travaille avec des gens non préparés"

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :