Voici comment emprunter la somme maximale peut transformer votre vie !




Emprunter la somme maximale pour un crédit immobilier : est-ce une bonne idée ?

Emprunter la somme maximale pour un crédit immobilier : est-ce une bonne idée ?

La capacité d’emprunt et le taux d’endettement

Le crédit immobilier et la capacité d’emprunt sont très réglementés. Vous ne pouvez pas dépasser un certain taux d’endettement qui se situe aux alentours de 33% de vos revenus. Par contre, rien ne vous oblige à emprunter la somme maximale auprès des banques. Voici notre analyse !

Les facteurs à prendre en compte

Prendre la décision d’emprunter le montant maximum lors d’un crédit immobilier dépend de plusieurs facteurs personnels et financiers. En effet, selon votre situation financière de base, vos besoins, vos dépenses quotidiennes et vos objectifs, c’est un peu une question de stratégie. On vous partage les éléments à prendre en compte.

La capacité d’emprunt, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque vous contractez un crédit immobilier auprès d’une banque, cette dernière va étudier votre capacité d’emprunt. En d’autres termes, il s’agit de la somme maximale que vous pouvez emprunter pour acheter un logement, tout en gardant un restant à vivre suffisant. Pour la connaître, vous pouvez faire une simulation de prêt en ligne, prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire ou avec un courtier immobilier.

Le taux d’endettement représente environ 33% des revenus

Ainsi, si vous avez un salaire de 3.000 euros mensuels, vous pourrez obtenir un crédit immobilier d’environ 1.000 euros par mois. Depuis l’année 2022, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a augmenté son taux d’endettement de 33 % à 35 %, ce qui peut aider certains emprunteurs, notamment les primo-accédants. Vous ne pourrez pas aller au-delà d’un certain montant, mais est-il judicieux d’emprunter la somme maximale pour un crédit immobilier ?

Lire cela :   Découvrez l'ultime secret pour obtenir votre crédit immobilier ! Ne passez pas à côté de notre déclaration révolutionnaire qui fera vibrer les banques et vous permettra de réaliser tous vos rêves immobiliers !

Les 4 facteurs à prendre en compte pour prendre votre décision

1. Train de vie et pouvoir d’achat

Souscrire à un crédit immobilier est un engagement sur le long terme. Ainsi, vous devez prendre les bonnes décisions. Si vous avez le choix et que vous hésitez à emprunter la somme maximale, vous devez analyser votre train de vie et vos besoins personnels. Pour un crédit immobilier, la règle d’or consiste à emprunter ce que vous êtes capable de rembourser, mais aussi sans nuire à votre qualité de vie.

Examinez vos revenus, vos dépenses et votre capacité à supporter les paiements mensuels du prêt. Donc, posez-vous les bonnes questions. Est-ce que vos loisirs sont onéreux ? Est-ce que vous avez des enfants avec des études et des activités sportives à financer ? Si oui et si vous en avez la possibilité, il serait peut-être malin de ne pas emprunter le montant maximum du crédit immobilier pour vous laisser un peu de souplesse. Des paiements mensuels élevés peuvent vous mettre davantage de pression financière et peser sur votre budget.

2. Sécurité financière et aléas de la vie

En plus des dépenses quotidiennes, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et rempli de rebondissements. Ainsi, il peut être raisonnable de ne pas emprunter la somme maximale pour un crédit immobilier pour gérer les événements de la vie. Une naissance, un mariage, un divorce, la perte d’un emploi, des travaux de rénovation… Conservez une marge de sécurité pour faire face aux situations d’urgence.

Par exemple, depuis plus d’un an, l’inflation a frappé de plein fouet l’Europe. Dans tous les domaines de consommation, les prix n’ont cessé de grimper. Ce n’était pas prévu et cela a entraîné des dégâts sur le pouvoir d’achat des ménages. Dans ce genre de contexte, opter pour des mensualités en dessous des 33 % ou 35 % vous apporte une certaine sécurité pour mieux faire face. Le risque d’endettement excessif est mieux maîtrisé si vos revenus diminuent ou si l’inflation continue sa montée.

Lire cela :   Le scandale des locataires qui se voient accorder tous les droits : Peuvent-ils vraiment couper un arbre du jardin ? Découvrez la vérité dérangeante qui déchaine les passions !

3. Négociation du taux et économies d’intérêts sur le crédit immobilier

La banque ajuste le taux selon le risque qu’elle prend. Plus la durée du crédit immobilier est longue, plus le risque est important. En effet, la situation de l’emprunteur peut évoluer sur le long terme : chômage, problèmes de santé, retraite. Ainsi, le salaire peut être impacté de manière négative au fur et à mesure des années. Donc, si vous prenez un prêt sur 20 ans, le taux sera plus faible et vous payerez moins d’intérêts, que si vous prenez un taux sur 25 ans. Ainsi, cela peut représenter des économies significatives au bout du compte.

Cependant, attention à ne pas fixer la barre trop haut. Comme expliqué plus haut, il n’est pas question de vous mettre la corde au cou. Il y a quelques années, quand les taux bancaires se trouvaient aux alentours de 1 %, la question se posait moins. En effet, des taux d’intérêt très bas peuvent rendre le crédit immobilier plus attractif et on peut être tenté d’utiliser notre capacité d’emprunt maximale et aussi la durée maximale. Mais, dans le contexte actuel, avec un taux de 5,33 % environ, la question se pose davantage. Il faut trouver le juste milieu !

4. Objectifs sur le long terme

Si vous n’empruntez pas la somme maximale, cela vous laisse plus de possibilités pour réaliser des investissements et/ou mettre de l’argent de côté. En effet, si vous arrivez à vous autodiscipliner, vous pouvez épargner de l’argent mensuellement au lieu de l’injecter dans le crédit immobilier. C’est aussi un moyen de placer cet argent et de le faire fructifier.

Le fait de ne pas être endetté au maximum peut en effet vous permettre de réaliser d’autres investissements. Si vous voulez investir dans la pierre, vous pourrez éventuellement souscrire à un second crédit immobilier pour acheter un logement et le mettre en location. En dehors des investissements financiers, vous pouvez aussi profiter de cette souplesse financière pour continuer de vous former. Vous misez sur vous et votre avenir. En continuant de progresser et d’évoluer, vous pouvez aussi évoluer professionnellement et donc augmenter votre niveau de salaire. C’est aussi un retour sur investissement à ne pas négliger.

Lire cela :   5 secrets infaillibles pour convaincre les propriétaires et décrocher la signature de vos rêves – Vous ne croirez pas la différence que cela peut faire !

Si vous êtes trop juste au niveau de vos mensualités de crédit, cela peut vous

Alexandre Potins de stars

Laisser un commentaire