Ricky Merino : “Des messages et des références LGTBIQ+ seront nécessaires jusqu’à ce que nous atteignions une réelle égalité”


Cela fait plus de deux ans que ‘OT 2017’ s’est terminé, l’édition qui a marqué le retour à la télévision du célèbre talent de Televisión Española qui a rendu célèbre des artistes tels que David Bisbal, David Bustamante, Chenoa, Edurne et bien d’autres artistes. Et un énorme vivier de jeunes est également sorti de cette édition qui a non seulement renouvelé la scène musicale mais, comme dans le cas de Ricky Merino, a trouvé le succès dans le petit.

Pour celui de Palma de Majorque, tout ce qu’il fait, c’est ce qu’il aime, que ce soit la musique, que ce soit la télévision : “je fais du divertissement“. Mais en plus de divertir ses fans, Ricky Merino est également devenu une référence pour toutes ces personnes qui le suivent sur les réseaux sociaux et le soutiennent dans tout ce qu’il fait professionnellement. Ainsi il n’a pas hésité à profiter de son haut-parleur pour lancer un message important qui, malheureusement, fait encore très défaut. A travers son nouveau single, ‘Smalltown Boy’, une chanson de Bronski Beat qui dans les années 80 est devenue un hymne LGTBIQ+ qui raconte l’histoire d’un jeune homosexuel dans une petite ville.

Ricky Merino avoue qu’il s’est senti très identifié avec les paroles lorsqu’il a commencé à comprendre un peu l’anglais après l’avoir écouté à plusieurs reprises grâce à ses sœurs. Une réalité qui correspondait parfaitement à sa vie de garçon homosexuel à Palma de Majorque. Aujourd’hui, près de 20 ans après l’avoir entendu pour la première fois, il donne une voix au message qu’il pense que tant de gens devraient entendre : “Il y aura un manque de messages et de références LGTBIQ+ jusqu’à ce que nous atteignions une véritable égalité“.

Lire cela :   Le succès viral et historique de Blackpink avec "Kill This Love"

Un message LGTBIQ+ libérateur qui a marqué son adolescence

Car en tant qu’artiste et aussi pour le collectif LGTBIQ+, malheureusement il continue d’arriver beaucoup de choses qui ne devraient pas arriver et, donc, il faut encore crier et chanter très fort ce qui continue d’arriver : “Je suis contre la fausse normalité de l’égalité LGTBIQ+“, reconnaître: “On croit que nous avons tout réalisé et ce n’est pas le cas“Aujourd’hui, c’est toujours une nouvelle que quelqu’un se déclare ouvertement non hétérosexuel, quelque chose qu’il n’aimerait pas que ce soit comme ça, mais cela reste très nécessaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :