Nil Moliner : “La réédition de ‘Dancing in Battle’ clôt une étape et en ouvre une autre pleine de choses précieuses”


Nil Moliner vit un grand moment musical car il a sorti la réédition de son album ‘Bailando en la Batalla’, un album qui lui a apporté une énorme joie car il l’a élevé dans le monde de la musique et qui avait besoin d’un nouveau coup de pouce car il devait ‘se confiner’ comme tout le monde à cause du problème du coronavirus. Sans aucun doute, l’album a été un succès et le refait maintenant grâce aux nouveautés qu’il contient..

« Dancing in battle » a désormais un sous-titre qui explique clairement tout ce que nous avons dû traverser pendant les mois les plus difficiles de la pandémie : « maintenant plus que jamais ». L’artiste lui-même inclut cette phrase dans l’interview : “‘Maintenant plus que jamais’ nous devons lutter contre cette foutue situation”. De plus, les nouveautés de cette réédition sont magnifiques, puisqu’elle compte de nombreuses collaborations.

Nil Moliner a eu de grands amis et artistes pour ce travail qui l’a tellement enthousiasmé, dont Dani Fernández, Álvaro de Luna et d’autres : “Je dis toujours que la musique c’est partager et collaborer avec les gens c’est que. J’espère que ma carrière est pleine de collaborations parce que je les aime », nous confie le chanteur. Il est clair qu’il a fait des collaborations une arme pour réussir.

Commencer une nouvelle étape

Pour Nil Moliner, la réédition de ‘Dancing in Battle’ est la clôture d’une étape très importante de sa vie et il nous dit ceci : “La réédition clôt une étape de ma vie et en entame une autre pleine de choses précieuses”, explique-t-il.. Sans aucun doute, c’est un album qui lui a donné un grand succès et la même chose se produit maintenant, puisqu’il a surpris tout le monde avec la sortie de ‘Calma’.

Lire cela :   ABBA revient : le groupe suédois revient avec de nouvelles chansons

Avec cette chanson nous avons pu rencontrer le plus voyou et espiègle de Nil Moliner, chose à laquelle nous n’étions pas habitués : “Calma’ m’a apporté beaucoup de joie. Ce côté espiègle, voyou et sexuellement tendu était cool à raconter tel quel , sans tabous”. La seule chose qui obscurcit ce moment, c’est le coronavirus et l’impossibilité de faire des concerts : “C’est quelque chose d’extrême que les scénarios me manquent. Je me consacre à la musique pour ce rituel de jouer en direct. Le live est ce qui me fait le plus vibrer au monde”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :