María Patiño, en colère contre les critiques des gens après son mariage secret


Le prix de la renommée peut être très élevé, bien que plus que élevé peut être assez cruel car les critiques sont généralement, pour la plupart, plus mauvaises que bonnes. C’est ce qui est arrivé à la présentatrice de ‘Socialité’, Maria Patiño. Le journaliste paie cher, de manière sociale, pour s’être marié en secret. Ils n’arrêtent pas d’être critiqués de s’être marié sans inviter personne et surtout de ne pas avoir vendu publiquement la cérémonie.

Début août, la collaboratrice de ‘Sálvame’ a dit ‘oui, je veux’ à son compagnon depuis 14 ans, Ricardo Rodríguez, au Sri Lanka. Ce fait a provoqué la surprise de ses compagnons de travail et son grand ami Jorge Javier Vázquez. Malgré tout, la journaliste galicienne-sévillane a voulu donner quelques détails sur cette union et elle a même décidé de prendre un verre avec des amis après le travail pour lui raconter encore plus de détails.

María Patiño écoutant les critiques pour s'être mariée à 'Sálvame' |  Telecinco.esMaría Patiño écoutant les critiques pour s’être mariée à ‘Sálvame’ | Telecinco.es

Après avoir connu la nouvelle et en avoir parlé, le collaborateur Kiko Matamoros dans sa section ‘Le club des spectateurs’ a apporté des appels pas très heureux à María Patiño. Le public lui a reproché ne pas avoir donné plus de détails sur le mariage et surtout le n’avoir invité aucun membre de votre famille et vos amis. “C’est très difficile pour moi de voir des choses aussi extrêmement propres avec des yeux sales, c’est très difficile pour moi”, a avoué la journaliste, lasse des critiques pour s’être mariée. “Je fais ce que je veux et comment je veux faire les choses”, a conclu le collaborateur.

Lire cela :   Moustache Arrocet sur son fils né hors mariage dans 'Ma maison est à toi' : "On apprend à se connaître"

Mots de votre ami

Il n’est pas clair si Jorge Javier Vázquez savait quelque chose depuis le début mais le principal présentateur de Telecinco après plus de deux décennies d’amitié avec le journaliste, n’a pas pu éviter de lui dédier quelques mots dans le magazine auquel il collabore. “Maria Patiño s’est mariée au Sri Lanka et, chaque fois que je la vois habillée en mariée, je pense à cette nuit d’il y a vingt ans dans un bar de Marbella. Elle était également vêtue de blanc, mais avec un pantalon. Elle dansait et a ri comme s’il n’y avait pas de lendemain. María est toujours la fille de cette époque, courageuse, folle, drôle sans le vouloir, une petite folle”, a écrit le Catalan pour terminer par une conclusion nostalgique pour les années vécues : “J’aimerais s’asseoir avec María et lui demander ce que nous faisons, où nous allons ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :