María José Campanario le dit clairement: “J’ai été admise dans une clinique pendant 15 jours pour réguler la médication”


La vérité sur María José Campanario a enfin été révélée et elle-même l’a racontée pour un magazine. L’épouse de Jesulín de Ubrique a déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’avait pas été admise dans une clinique psychiatrique et qu’elle allait parfaitement bien, contrairement à ce que tous les médias disaient à son sujet. Cependant, à la fin, cela s’est avéré être vrai.

María José Campanario a accordé une exclusivité au magazine Hello et a révélé ce qui fait tant parler de lui depuis quelques semaines : elle reste admise dans une clinique psychiatrique. « Que je vais bien, vraiment ! Je sais que beaucoup de gens s’inquiètent pour moi… mais il n’y a aucune raison. Je suis entré volontairement dans ce centre“, C’est ainsi que le dentiste a confirmé la nouvelle.

María José Campanario abandonne ses études à l'Université de BarceloneMaría José Campanario abandonne ses études à l’Université de Barcelone

Apparemment, son revenu est étroitement lié à la douleur intense dont il souffre à la suite de la fibromyalgie. María José Campanario a expliqué ce qui lui arrive : “J’ai été admis dans une clinique pendant quinze jours pour régler mes médicaments contre la douleur, mon sommeil et ma nourriture”. Ce qui semble totalement exclu, c’est qu’il souffre de dépression ou de tout autre type de maladie autre que la fibromyalgie : “Ce n’est pas vrai que je suis dans l’unité psychiatrique, ni que je sois dépressif ou anxieux… Je ne ont le lupus non plus, comme on dit”.

Ce que Campanario a expliqué au magazine, c’est qu’il a peut-être autre chose mais que pour le moment il ne sait pas quoi car ils font plusieurs tests : “J’ai peut-être une maladie auto-immune et ils font des tests sur moi, mais jusqu’à présent, ils sont tous revenus négatifs.”. Enfin, l’épouse de Jesulín de Ubrique a clairement expliqué ce qui lui arrivait mais, oui, exclusivement.

Lire cela :   Vito Schnabel, petit ami de Heidi Klum, surpris en train d'embrasser une autre femme

‘Sauve-moi’ est au courant de tout

Le programme de l’après-midi a suivi de très près les traces de María José Campanario et ils se sont rendus à la clinique où elle est admise pour découvrir à quoi ressemble sa vie à l’intérieur. Comme expliqué au programme, une source au sein du centre Campanario connaît une très belle évolution et c’est une patiente de plus, sans privilèges : “Il se baigne dans la piscine comme les autres, il participe activement à toutes les thérapies et ce n’est pas vrai qu’ils ne laissent pas sortir le reste des patients”. Nous devrons attendre pour voir quand ils le libéreront et comment il va.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :