L’ISS impensablement infectée selon une étude : Vous n’imaginerez JAMAIS ce qui s’y cache !

L’ISS serait anormalement contaminée d’après cette étude

Des chercheurs ont récemment étudié les concentrations de composés chimiques dans les systèmes de filtration d’air de l’ISS. Les résultats ont montré que le niveau de contaminants organiques du vaisseau est plus élevé que celui des poussières de sol des ménages américains.

L’ISS serait anormalement contaminée d’après cette étude

Concrètement, ils ont trouvé plusieurs types de contaminants potentiellement dangereux dans la poussière spatiale recueillie à bord du vaisseau de la Station Spatiale Internationale. Cette découverte pourrait aider à améliorer la conception des futurs engins spatiaux.

Des contaminants à exclure dans la conception des engins spatiaux

Durant l’étude, les chercheurs ont trouvé des contaminants de tout genre dans le vaisseau. Il y a par exemple, les RFB, les OPE et les PCB, qui sont utilisés en matière de sécurité incendie comme retardateurs de flammes. On peut les trouver dans les équipements électriques, l’isolation des bâtiments, les tissus d’ameublement et les mousses. D’autres substances, comme les HAP, sont présentes dans les carburants hydrocarbonés. Les PFAS, quant à eux, ont trouvé des applications dans des produits tels que les agents antitaches pour les tissus et les vêtements.

Les scientifiques avaient déjà des doutes sur les effets que pourraient avoir ces substances sur la santé humaine en apesanteur. Cela a conduit à la limitation de l’utilisation de certaines d’entre elles. En effet, la convention de Stockholm classe certains PCB et PFAS comme polluants organiques persistants. De plus, on classe certaines HAP comme cancérigènes pour l’homme. Par ailleurs, l’Agence européenne des produits chimiques envisage de restreindre l’utilisation de certaines OPE.

Lire cela :   Finissons-en une fois pour toutes avec cette mauvaise habitude de se mordre les doigts !

Une accumulation des particules de poussières liée au système de ventilation

Les scientifiques ont découvert des concentrations particulièrement élevées de contaminants organiques dans la poussière de l’ISS. Les chercheurs pensaient que cela provient des articles apportés à bord du vaisseau par les astronautes. Le fait est que les vêtements, les tablettes électroniques, les dispositifs médicaux, etc. peuvent être des sources potentielles de substances chimiques.

Station Spatiale Internationale

Par ailleurs, les niveaux élevés de rayonnements ionisants environnants peuvent accélérer le vieillissement des matériaux. Ils décomposent les plastiques en micro et nanoplastiques qui se retrouvent en suspension dans l’air en microgravité.

L’étude a suggéré que l’accumulation des substances diffère de celle qu’on peut observer sur le micro-environnement intérieur terrestre. Notons que l’air à l’intérieur de l’ISS est constamment récyclé, avec huit à dix renouvellements par heure. C

Alexandre Potins de stars
Les derniers articles par Alexandre Potins de stars (tout voir)
Lire cela :   D'où vient cette étrange sensation de déjà-vu ? La réponse scientifique qui va vous couper le souffle !

Laisser un commentaire