Pourquoi les personnes intelligentes ont-elles souvent l’air bizarre ?

La surprenante vérité derrière l’apparente stupidité des esprits brillants : vous n’en croirez pas vos yeux !




Pourquoi les personnes intelligentes ont-elles souvent l’air bizarre ?

Ils n’ont pas le temps pour le paraître

N’avez-vous jamais remarqué que les personnes les plus intelligentes ont une apparence étrange, voire stupide ? Essayons de voir pourquoi. C’est plutôt étrange, mais il est assez fréquent que les personnes jugées comme intelligentes aient l’air bizarres au quotidien. Évidemment, il existe plusieurs formes d’intelligences et certaines font qu’on accorde de l’importance au paraître, que la personne intelligente ait l’air intelligente du coup. C’est le cas par exemple avec l’intelligence sociale. Mais, dans la majorité des formes d’intelligence, les intelligents ont souvent un air stupide, ils ont l’air étranges. Mais, pourquoi ce trait physique est souvent observé chez les personnes qui ont par exemple un haut QI ? Tentons de répondre à la question.

Notez qu’il n’existe aucune étude reconnue sur la question. Tout ce que nous avançons est théorique. Toutefois, il doit bien avoir une raison pour laquelle une grande partie des personnes intelligentes, comme certains Haut Potentiel Intellectuels ou encore certaines personnes autistes Asperger ont l’air bizarre pour ceux qui ne les connaissent pas. Il y a un premier élément de réponse qui nous saute aux yeux : les personnes qui ont par exemple un quotient intellectuel élevé n’accordent souvent pas d’importance aux apparences. Du moins, naturellement. Généralement, les personnes intelligentes essaient de s’adapter à une société et à des relations sociales qui n’acceptent pas (souvent implicitement) leurs différences de comportements. Nous avons aussi une société qui a tendance à jalouser l’intelligence, parfois synonyme d’arrogance, alors que ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, les personnes intelligentes essaient souvent soit de paraître moins intelligentes, soit elles se forcent à agir d’une façon différente, allant contre leur naturel, pour paraître moins “bizarre”. Elles s’adaptent en adoptant des comportements plus “normaux”.

Ils ont des comportements atypiques

Naturellement, une grande partie des personnes intelligentes pensent sans arrêt, elles réfléchissent, observent, conscientisent. Leur activité cérébrale est finalement toujours à l’afflux. Même quand ils ne font rien, ils font quelque chose dans leur tête. On peut imaginer qu’une personne qui a un fort QI a donc peu de temps pour les apparences. Notamment parce qu’elle réfléchit beaucoup. Cela peut aussi expliquer le stéréotype de l’intello, qu’une personne studieuse par exemple peut ne pas très bien s’habiller, ne pas suivre les modes, etc. Elle a autre chose à penser, d’autres intérêts. Notez aussi qu’une personne intelligente peut avoir l’air bizarre aussi parce que comme elle réfléchit vite, elle a des réponses souvent instinctivement. Elles oublient donc souvent, en parlant à quelqu’un, de détailler ses propos, ses démarches pour arriver à une conclusion. Pour elle, une idée coule de source et elle peut donc dire des choses qui paraissent “awkward”, “à côté de la plaque”. Alors qu’en fait, elles sont déjà au plus loin dans la réflexion.

L’intelligence n’est pas toujours synonyme d’adresse

Il faut aussi comprendre une chose, être intelligent peut dire qu’on est habile, adroit, une personne morale… Mais, ce n’est pas un synonyme. En fait, une partie des personnes intelligentes sont maladroites, peu habiles de leurs mains, ont du mal à se repérer dans l’espace, un mauvais sens de l’orientation, n’ont parfois pas conscience de ce qui est politiquement correct. Beaucoup ont aussi du mal à comprendre les codes sociaux, d’avoir du tact, elles sont parfois trop honnêtes également. La personne très intelligente a un déséquilibre en lui, entre ses pensées omniprésentes et les informations qui viennent de son environnement. Et parfois, le traitement des pensées prend le pied sur la compréhension des codes sociaux, des comportements de société qui sont, tacitement, admis comme normaux.

Un déséquilibre entre rationnel et irrationnel dans le cerveau

Tous les humains utilisent davantage certaines parties de leur cerveau que d’autres, selon diverses situations. Dans le cas d’une personne intelligente, elle n’est pas à l’abri de décisions dites “stupides”, malgré son potentiel intellectuel. Nous avons lu un témoignage très parlant sur Quora sur le sujet. L’utilisateur disait que sa mère avait un QI de 140, mais qu’à côté, elle était déconnectée du monde. Par exemple, elle est capable d’acheter un bateau sans avoir le permis bateau. Les personnes intelligentes ont donc une grande part d’irrationalité en eux. C’est même omniprésent. C’est d’ailleurs pour cela que la plupart des gens intelligents souffrent d’anxiété, qui est une maladie mentale qui implique une peur irrationnelle.

Effet contraire au Dunning-Kruger : Être intelligent ne veut pas dire tout savoir, c’est accepter aussi l’incertitude

“L’effet Dunning-Kruger, aussi appelé effet de surconfiance, est un biais cognitif par lequel les moins qualifiés dans un domaine pourraient surestimer leur compétence”, explique Wikipédia. En fait, dans le cas d’une personne intelligente ce serait l’inverse. Une personne intelligente ne fait pas semblant de savoir quelque chose. “Je sais que je ne sais rien”, aurait dit Socrate. “Je ne sais pas” est donc une des phrases préférées des personnes en situation de douance. Elles préfèrent sous-estimer leurs compétences. Ou, finalement, les voir à leur juste valeur, sans se surestimer. Ce qui nous amène aussi au prochain point : les personnes intelligentes peuvent avoir un air stupide car elles se forcent à ne plus être elles-mêmes, à avoir l’air moins futées.

L’anxiété et le syndrome de l’imposteur chez la personne intelligente

La plupart des personnes qui sont intelligentes peuvent avoir un air stupide ou bizarre à cause d’un syndrome bien connu : le syndrome de l’imposteur. Cela signifie qu’elles ont peur qu’on les voit telles qu’elles sont et qu’on les juge négativement pour l’intelligence qu’elles ont. Une grande partie des gens intelligents souffrent de l’anxiété chronique et généralisée, mais aussi de l’anxiété sociale, à cause de cette pression sociale. Cette anxiété mène à avoir des comportements irrationnels, exagérés, jugés comme étranges. Les personnes profondément intelligentes se sentent finalement obligées de s’écraser, au point d’avoir l’air bizarre, de réprimer leur intelligence.


Alexandre Potins de stars

Laisser un commentaire