Jorge Javier Vázquez revient avec style à ‘Sálvame’: en avion et avec une surprise


Jorge Javier Vázquez est revenu à ‘Sálvame’ après ses semaines de vacances et l’a fait avec style. Le présentateur a atterri dans un avion sur un aérodrome où sa grande amie Belén Esteban l’attendait au pied de la piste pour le recevoir. Déjà avec Belén, marchant vers la voiture qui les conduirait aux installations de Mediaset, le Catalan a avoué que le mal des montagnes et son hospitalisation au Pérou ne sont pas la pire chose qui lui soit arrivée.

Les retrouvailles entre Belén Esteban et Jorge Javier Vázquez à l'aérodrome |  Photo: TélécincoLes retrouvailles entre Belén Esteban et Jorge Javier Vázquez à l’aérodrome | Photo: Télécinco

“Je suis meilleur que toi”, a plaisanté le présentateur sur la situation de la princesse de la ville avec la béquille. “Et que des choses me soient arrivées, le mal de l’altitude n’est pas la pire chose qui me soit arrivée”, a avoué Jorge Javier. Étant en Afrique, il était sur le point de devoir retourner en Espagne. Déjà dans la voiture, seul avec Paracuellos, le présentateur a expliqué avoir vécu une année très difficile émotionnellement : “Je ne savais pas que tu pouvais vivre avec tant de douleur et si peu de désir“, ça a commencé.

Je suis mort depuis un an sentimentalement, émotionnellement, ne ressentant rien», a lancé Jorge Javier Vázquez. Ensuite, il a attribué ces sentiments qu’il avait éprouvés à la mort de Mila Ximénez : « Cela m’a complètement bouleversé. Avec sa mort, j’ai senti qu’à 52 ans, j’étais devenu un adulte. Avec elle, je me suis senti très adolescent à plusieurs reprises”, a avoué le Catalan.

Jorge Javier Vázquez et Belén Esteban bavardant dans la voiture sur le chemin de Mediaset |  Photo: TélécincoJorge Javier Vázquez et Belén Esteban bavardant dans la voiture sur le chemin de Mediaset | Photo: Télécinco

“Je me sentais très vieux, je n’avais pas envie de faire quoi que ce soit. Ma psychologue m’a dit que j’entrais dans une spirale autodestructrice qui l’inquiétait“, a déclaré Jorge Javier, faisant allusion à l’importance de la santé mentale puisqu’il avait été aidé, en partie, par une aide professionnelle. Cependant, il avait déjà annoncé avant son retour d’Afrique que apporté avec lui des nouvelleset est-ce que ce qui a aussi beaucoup aidé le présentateur le plus célèbre de Telecinco à surmonter le duel a été d’écrire un livre.

Lire cela :   C'est ainsi que Steisy vit désormais sa relation avec Dani García dans 'Nightmare in Paradise' après le réveil de son petit ami

Jorge Javier Vázquez a écrit un livre

‘Antes del olvido’, le nouveau travail que le présentateur de ‘Sálvame’ a écrit lui a servi à affronter toute la souffrance qu’il a gardée à l’intérieur après la mort de Mila Ximénez. En fait, l’auteur lui-même a avoué que le jour même où Mila est partie, le livre a commencé à se forger dans son esprit. Pour lui, écrire le livre a été un exercice de se vider, de se déshabiller émotionnellement. Quelque chose dont il avait besoin.

Il a profité de son retour à ‘Sálvame’ pour lire, pour la première fois, la première page de l’histoire, qui est un décharge totale de leurs émotions au cours de l’année écoulée, si turbulent pour lui. L’intégralité du livre est une compilation de moments avec Mila, qui, comme il le dit : « C’était le seul outil qui m’a aidé à affronter son absence. Organiser dans ma mémoire tous les moments possibles que j’avais vécus avec elle. pour que l’oubli n’ait pas la chance de faire son apparition“.

Jorge Javier Vázquez lisant la première page de son nouveau livre |  Photo: TélécincoJorge Javier Vázquez lisant la première page de son nouveau livre | Photo: Télécinco

Après avoir lu la première page, tous les collaborateurs présents étaient visiblement émus, tout comme lui-même. La voix du présentateur s’est fissurée par moments en raison de l’émotion du moment et de l’énorme exposition qu’il subit. Il se déshabillait sentimentalement parlant devant des milliers de spectateurs. Le livre sera publié le 9 novembre 202, bien que, pendant un temps, il a envisagé de ne pas le publier.

Reviens plein de désir

Le présentateur, récemment revenu de vacances, a fait ses débuts en beauté en critiquant les obsèques d’Elizabeth II. Jorge Javier Vázquez a avoué qu’il ne comprenait pas la présence du roi émérite, Juan Carlos I, au dernier au revoir du monarque britannique : “Je pensais que c’était une honte absolue. Il faut avoir la décence de ne pas aller en public si tu as mené une vie comme celle que tu as menée », a-t-il conclu sans ambages.

Lire cela :   Ana Boyer, sur la rupture de Tamara Falcó et Íñigo Onieva : "Face à l'infidélité, il faut être franc"

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :