Irene Rosales s’effondre dans ‘Viva la vida’ : “Je suis malade et je ne peux pas aider Kiko Rivera”


Irene Rosales a toujours été connue pour parler honnêtement, même si cela signifie dire publiquement qu’elle n’est pas d’accord avec certaines des actions de son mari Kiko Rivera. C’est ainsi qu’elle l’a commenté ces dernières semaines dans ‘Viva la vida’, considérant que le DJ n’aurait pas dû se rendre sur les plateaux de télévision pour parler de son problème avec Isabel Pantoja.

C’est ce qu’il a commenté sur ce même set avant le dernier “Sunday Deluxe” et c’est ainsi qu’il l’a retiré une fois de plus maintenant que Kiko Rivera a déclaré qu’il ne reviendrait pas sur les plateaux de télévision et qu’il devait s’éloigner des projecteurs du public pendant une saison : “Je lui ai conseillé de ne plus aller sur un plateau car ce n’est pas bon pour la santé. Quand il est sur un plateau, il est comme un fusible court. Il se déclenche mais ensuite il rentre à la maison et il se retrouve avec le même problème.”

Kiko Rivera dans son dernier 'Domingo Deluxe' / Telecinco.esKiko Rivera dans son dernier ‘Domingo Deluxe’ / Telecinco.es

Puis Irene Rosales s’est effondrée, avouant qu’elle n’est pas au mieux émotionnellement pour soutenir son mari dans le moment compliqué qu’il vit avec sa mère Isabel Pantoja : “Chez lui il brûle ou il a la tête baissée, il crève de chagrin dans les virages, j’sais plus comment l’aider“.

Irene Rosales : “J’ai besoin de pleurer même si c’est inutile”

“Maintenant, je suis aussi malade psychologiquement et je n’ai pas la force de l’encourager”, a avoué Rosales, insistant sur le fait que la meilleure chose pour sa santé est de freiner : “Ma seule façon de l’aider est de lui demander d’arrêter, mais pour son bien, pour sa santé.. Il l’a compris, il le comprend et ce qu’il a dit dans son message sur son Instagram, c’est parce qu’il s’en est aussi rendu compte.

Irene Rosales parle de son mari Kiko Rivera dans 'Viva la vida' / Telecinco.esIrene Rosales parle de son mari Kiko Rivera dans ‘Viva la vida’ / Telecinco.es

Et c’est qu’à la guerre ouverte avec la tonadillera, dans les derniers mois la collaboratrice a perdu ses parents. Un an seulement après la mort de sa mère Mayte, Irene Rosales avoue qu’elle n’a toujours pas réussi à l’assimiler : “Je n’en peux plus. J’ai besoin de me défouler et de pleurer même si ça n’aide pas. J’ai besoin de temps pour assimiler beaucoup de choses ce qui m’est arrivé.”

Lire cela :   L'attaque la plus dommageable de Diego Matamoros contre Makoke : "Je ne sais pas si elle est tombée enceinte de quelqu'un d'autre ou de mon père"

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :