Elena Tablada écope d’une amende de 200 euros pour non-port de la ceinture de sécurité


Elena Tablada est une célèbre créatrice de mode et, à l’occasion, elle a travaillé comme mannequin, dirigeant sa propre marque d’accessoires et de compléments. Cependant, elle est devenue plus connue du public espagnol quand elle a commencé une relation avec David Bisbal en 2006, avec qui il partage sa fille Ella.

Elena Tablada partage l'amende avec ses followers.  Par InstagramElena Tablada partage l’amende avec ses followers. Par Instagram

Le créateur de mode est revenu à l’actualité pour une altercation avec la police. Sans avoir conscience d’avoir commis une infraction, elle a été verbalisée par elle pour avoir voyagé sans ceinture de sécurité. Apparemment, elle ignorait que le port était obligatoire et elle, étant située sur le siège arrière de la voiture, pensait qu’il n’était pas nécessaire qu’elle le porte. Par conséquent, elle a commis l’une des négligences les plus courantes en matière de conduite et a été sanctionné d’une amende de 200 euros par les agents qui ont constaté l’incident.

L’ex-compagne de la chanteuse n’a pas tardé à communiquer l’incident à ses followers sur les réseaux sociaux et partager avec eux une photo via Instagram dans lequel il a montré l’amende reçue. Il a également profité de la publication pour préciser qu’elle n’était qu’à 30 mètres de chez elle et que ce n’était pas elle qui conduisait. Cependant, cela ne l’exonère pas de sa responsabilité de porter son élément de protection et justifie parfaitement qu’elle ait été verbalisée par la police.

Ce n’est pas la première fois

La vérité est que ce n’est pas la première fois qu’elle est impliquée dans un incident de ce type. En 2013 a dû encourir une amende de 400 euros pour avoir effectué une manœuvre interdite avec votre véhicule. Les agents de la circulation qui ont remarqué son incident lui ont demandé son permis de conduire, mais elle ne l’avait pas à ce moment-là. Par ailleurs, selon le rapport de police et l’amende qui lui a été infligée, le créateur présentait de prétendus symptômes d’ivresse.

Lire cela :   José Ortega Cano, admis à l'hôpital pour une maladie cardiaque

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :