Découvrez les 4 signes révélateurs d’un traumatisme secret qui vous laissera sans voix !

Les signes révélateurs d’un traumatisme enfoui

De nombreuses personnes ont un traumatisme ou des tramas enfouis, mais quels sont les signes qui ne trompent pas ?

Peu importe qui vous êtes ou ce que vous avez vécu dans votre passé ou dans votre présent, tous les humains vivent un jour ou l’autre des traumatismes. Et c’est normal : nous avons un cerveau avec des pensées, des connexions multiples et un raisonnement.

La plupart des gens se cachent la vérité, pensent qu’ils n’ont aucun soucis. Mais, il s’agit plus d’une peur chez eux. Peut-être la peur d’être faible, d’être anormal… Il n’y a pas un traumatisme plus grave que l’autre. Une personne peut vivre la mort d’une personne aussi douloureusement qu’une autre peut vivre un cas de harcèlement subtile. Un traumatisme, ou « trauma », est « un ensemble des troubles provoqués dans l’organisme par une lésion, une blessure grave », selon le dictionnaire. Dans le cas d’un traumatisme caché ou enfoui, que votre cerveau a occulté pour vous protéger, nous parlons d’une blessure psychologique entraînant alors divers troubles et problèmes de santé physique ou mentale.

Des signes qui ne trompent jamais

Notez qu’un traumatisme peut tout à fait passer inaperçu, l’événement traumatique peut sembler infime sur le moment, mais avoir de grosses conséquences. Un effet papillon palpable pour tous les êtres dotés d’un cerveau et d’un esprit associant les mauvaises expériences passées avec des événements présents. Mais comment savoir si vous cachez un trauma en vous ? À quel moment consulter un praticien de santé, comme un psychologue ? Voici les signes qui ne trompent jamais et qui traduisent d’un traumatisme passé sous les radars.

Lire cela :   10 signes choquants qui révèlent que votre santé est en danger !

Troubles comportementaux

L’un des principaux signes que vous souffrez d’un traumatisme dont vous n’avez pas conscience, c’est votre comportement. On dit que les enfants malheureux font des adultes malheureux. Et c’est plutôt vrai. Que le ou les traumatismes, grands ou petits, explicites ou non-implicites, que vous avez vécu datent de votre enfance, de votre adolescence ou d’hier… cela impactera votre comportement.

  • Troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie, obésité…)
  • Troubles de l’humeur (changer d’humeur souvent)
  • Troubles hormonaux et leurs désagréments comportementaux (par exemple le SOPK)
  • Addictions (comme l’addiction à la drogue, au Coca, à la cigarette, à l’alcool…)

Bref, des comportements qui peuvent vous mettre en danger, qui peuvent déranger les autres et qui ne sont pas « normaux » pour un adulte équilibré émotionnellement. Notez que cette partie n’est pas facile à admettre. La plupart des gens ne veulent pas admettre qu’ils ont des soucis d’addiction ou des soucis dans leurs comportements envers les autres (comme l’agressivité, la méchanceté gratuite, l’absence d’empathie, etc).

Évitement et occultation

Vous évitez l’événement traumatique, les causes de l’événement ou même de penser à l’événement. Certaines personnes sont même devenues partiellement amnésiques à cause de traumatismes. En fait, le cerveau fait bien les choses : il tente de vous guérir de votre blessure mentale en vous la cachant. Sauf que faire cela, c’est mettre un pansement sur une plaie en sang.

L’anxiété

L’anxiété est l’un des signes les plus évidents et forts du traumatisme. Symptôme du stress post-traumatique, l’anxiété est un vrai trouble qui peut ne jamais se guérir, seulement s’atténuer pour la plupart des anxieux chronique. Anxiété généralisée, anxiété sociale, mais aussi dépression, TOC, syndromes mentaux, agoraphobie… Tant de troubles peuvent s’additionner.

Lire cela :   Découvrez les signes révélateurs d'un système immunitaire en détresse – ne laissez pas ces 6 symptômes vous passer sous le nez !

Déphase et résurgence

Les traumatismes ressurgissent. Enfouis en vous par votre cerveau pour vous protéger, jugeant cette blessure trop intense, ces mauvais souvenirs reviennent à la surface. Ce sont des moments où vous pouvez avoir des crises de panique, des flashs de souvenir, des rêves horribles, un moment en dehors de la réalité, comme si vous n’étiez pas là. La plupart des traumatisés dont les traumas sont occultés ne savent pas pourquoi ils ne vont pas bien. Ils ont l’impression de devenir fous et ils ont même parfois l’impression de ne pas avoir vécu ces horribles choses, comme si elles ces personnes les avaient imaginées.

Quand consulter un spécialiste ?

Si vous pensez être victime d’un traumatisme, quelle que soit sa gravité, sa nature ou ses conséquences, pensez d’abord à votre bien-être mental. Vous ne pouvez pas rester ainsi. Consultez votre médecin, un psychiatre, un psychologue, n’hésitez pas à changer de praticien pour trouver chaussure à votre pied… La thérapie n’est JAMAIS une honte.

La plupart des humains devraient y avoir recours, au même titre qu’aller chez le médecin généraliste pour une grippe. La santé mentale est primordiale voire plus importante que la santé physique. Déjà parce qu’elle impacte la santé physique qu’on le veuille ou non. N’hésitez donc pas à consulter un psychologue à la moindre problématique qui vous barre la route dans votre quotidien.

Alexandre Potins de stars
Les derniers articles par Alexandre Potins de stars (tout voir)
Lire cela :   Les dentistes révèlent enfin la vérité sur l'utilisation des cure-dents : vous serez surpris de ce qu'ils conseillent vraiment !

Laisser un commentaire