Aurah Ruiz révèle ce que Jesé Rodríguez lui demande après l’avoir dénoncée pour harcèlement sur les réseaux sociaux


Aurah Ruiz est à nouveau confrontée à Jesé Rodríguez, le père de son fils, malgré le fait qu’il n’y a pas si longtemps, ils ont été vus avec le petit se rendant dans un parc d’attractions. L’ex-partenaire aurait dû voir leurs visages devant le tribunal le 14 septembre 2020, mais le footballeur ne s’est pas présenté, faisant allusion à ses engagements professionnels, quelque chose que le juge a rejetéc’est pourquoi il lui a fait savoir qu’il pourrait être poursuivi pour entrave à la justice.

Aurah Ruiz parle du procès avec Je´se Rodríguez/ Photo: MtmadAurah Ruiz parle du procès avec Je´se Rodríguez/ Photo: Mtmad

La raison pour laquelle ils auraient dû se voir mutuellement est que Jesé a dénoncé Aurah Ruiz pour un crime présumé de harcèlement via les réseaux sociaux en 2018. Et loin de se taire, Aurah voulait dire tous les détails de ce procès sur sa chaîne Mtmad. Entre-temps, il a révélé ce que Jesé demande pour ce crime, en disant : “On me demande une peine de 40 000 euros et 100 jours de travail au profit de la communauté ou un an et trois mois de prison”.

Et à tout moment, il a clairement indiqué qu’il ne prévoyait pas de payer un seul euro. “Si vous me demandez 40 000 euros, je ne vais pas vous le donner, car je ne l’ai pas ; si vous me demandez 100 jours de travail de la part de la communauté, Je ne vais pas te le donner parce que je n’ai pas d’heuresle moins que j’ai, c’est du temps dans ma vie”, a-t-elle déclaré à ce sujet, ce pour quoi elle est très indignée par tout le processus.

Jesé Rodríguez avec sa petite amie Aura Ruiz dans sa présentation en tant que joueur du PSGJesé Rodríguez avec sa petite amie Aura Ruiz dans sa présentation en tant que joueur du PSG

Et puisque Jesé Rodríguez n’a pas comparu, le magistrat a décidé de reporter le procès jusqu’à la fin de 2020, comme l’a dit Ruiz : “Pour ne pas comparaître, le procès n’est pas annulé, mais plutôt il a été reporté. Le procès aura lieu le 14 décembre.“, un temps qui va allonger le processus, ce qui est un peu angoissant pour elle, puisqu’elle a ajouté : ” Ma famille est vraiment celle qui a souffrir tout ce temps et ma mère, qui ne peut pas dormir à cause de ce problème”.

Lire cela :   Belén Esteban : "Anabel Pantoja a appelé mon équipe de joailliers pour les récriminer de travailler avec moi"

Souhaitant sceller la paix

“Tout me semble tellement injuste que je le vois surréaliste”, a-t-il dit, pour ajouter : “Ils vont devoir me mettre en prison. Antoni va entrer dans le vis-à-vis avec la caméra et au lieu d’aller me coucher, je enregistrera pour vous tous, afin que vous sachiez comment ça se passe là-dedans ?” Et une fois tout ce processus terminé, il mettra fin à toute cette inimitié pour ce qu’il a dit : “cet enfer finira et nous signerons la paix entre les deux, c’est ce que je veux”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :