Anabel Pantoja n’en peut plus dans ‘Sauve-moi’ : “Tu me dégoûtes”


Anabel Pantoja n’en peut plus et elle le montre tous les après-midi dans ‘Save me’. Il n’y a pas de jour où la collaboratrice passe un après-midi tranquille, car lorsqu’elle n’a pas de problèmes avec le sujet de ses bijoux, elle le fait parler du conflit Rivera-Pantoja ou de la situation de son père. A cette occasion, la même chose s’est reproduite car Kiko Matamoros, avec qui il entretient la pire relation de l’émissiona de nouveau remis en question son rôle de fille, ce qu’elle ne supporte pas.

Précisément à cause de cela, et après avoir entendu d’autres accusations de ses collègues, Anabel Pantoja a une fois de plus quitté le plateau en assurant qu’elle n’allait pas revenir : « J’écoute des choses qui sont des mensonges mais comme je ne peux pas les réfuter parce que j’ai pas d’entraînement et je suis un vague… Quand ils attaquent le mien je dois attaquer le leur, je n’ai pas d’autre choix. Cet homme est derrière la direction et devant le programme depuis quatre mois, me laissant comme une mauvaise fille et je n’ai pas parlé de ses enfants, ni qu’il soit un bon ou un mauvais père, alors arrête de me poser des questions en tant que fille. Appelez-moi paresseux, dites que je mange, appelez-moi irresponsable, tiède, laid s’il en a envie.”

Anabel Pantoja hors du plateau |  Photo: telecinco.esAnabel Pantoja hors du plateau | Photo: telecinco.es

Sans aucun doute, sa mauvaise relation avec Kiko Matamoros est l’un des principaux problèmes de son travail dans “Sauve-moi” et ce qui la fait exploser : “Si tu ne veux pas qu’on te traite de mauvais père, ne me traite pas de mauvaise fille, parce que tu ne sais pas ce qu’il y a derrière tout comme je ne connaîtrai pas le tien”. Fondant en larmes dans le couloir, Anabel Pantoja raconte : « Il me raconte combien de fois je suis allé voir mon père en prison. J’avais cinq ans, d’accord ? S’il dit que je suis sale là où ça fait le plus mal, il est le même sale que moi”. Sa déception est également extensible aux réalisateurs du programme : “Ils m’ont donné des appels d’attention au point que j’ai travaillé un certain nombre de fois et ils l’ont abaissé. Je ne sais pas si je vais venir avant huit heures de l’après-midi la veille, mais je n’habite pas à Madrid, alors ne me dites pas que je ne travaille pas, que je suis irresponsable.”

Lire cela :   Beatriz Retamal, troisième candidate confirmée de 'Survivors 2020'

Une décision réversible

S’adressant à Carlota Corredera, Anabel Pantoja a très clairement exprimé son malaise face au programme : “Je ne reviens pas. Maintenant je pars, parce que je suis irresponsable, parce que je suis paresseuse. C’est bien. Je jure que je vais aux Canaries et s’il y a un vol aujourd’hui je pars. Vous me faites vous dégoûter. Dégoût de cet environnement, de ces sujets et de cette merde. C’est une chose pour moi d’être publique et une autre chose est pour moi d’être battu chaque semaine. Je pars, je fais une crise. Je suis comme je suis et si tu m’aimes bien et sinon bien aussi. N’essayez pas de me changer. Si je suis Pantoja, je suis Pantoja, je ne peux pas l’enlever.”

Anabel Pantoja avec le manteau à laisser |  Photo: telecinco.esAnabel Pantoja avec le manteau à laisser | Photo: telecinco.es

Carlota Corredera a donné son avis : “J’ai été très impressionnée lorsque vous avez dit que lorsque vous êtes appelé au programme, vous vous sentez dégoûté de venir à Madrid”, ce à quoi le collaborateur a répondu : “Ce n’est pas non plus du dégoût, mais c’est de la peur. De nombreux collègues qui sont passés par ‘Sauvez-moi’ et qui ont eu la même situation m’ont écrit. Je préfère être plus pauvre et avoir une âme plus propre. Je suis saturé parce que je n’aurais jamais pensé que cela arriverait.”

Après cela, elle a demandé quelques vœux et s’est remise à pleurer car cette situation est très compliquée pour elle : “Demandez à mes camarades de m’écouter et laissez-moi finir au moins une phrase. Je sais que ma famille est publique mais regarde-moi et quand ils vont donner leur avis, ne me voyez pas comme la personne sur laquelle ils donnent leur avis. Je demande qu’ils m’apportent deux jours de suite et si possible le lundi et le mardi. Je sais que c’est de l’actualité”, a-t-il conclu. Enfin, Kiko Matamoros a également donné son bras à tordre et lui a dit qu’il n’allait plus parler de Bernardo Pantoja et a reconnu que sa compagne est généreuse et “bonne fille”. Encore une fois, Anabel Pantoja reste dans ‘Sauve-moi’.

Lire cela :   La zasca de Pol Badía qui secoue Maestro Joao dans 'GH VIP 7' le laissant brisé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :