8 astuces incontournables pour réussir haut la main : vous ne croirez pas ce que la clé numéro 4 révèle !

Devenir propriétaire : 8 clés pour réussir votre achat immobilier

Devenir propriétaire reste un rêve pour la majorité des Français. Mais, réussir un achat immobilier n’est pas une mince affaire. Voici tout ce que vous devez savoir pour réaliser ce projet de vie ! Que vous soyez primo-accédant ou multi-propriétaire, réussir un achat immobilier demande de la rigueur et du travail ! En effet, les sommes engagées sont conséquentes et un minuscule grain de sable peut faire capoter le dossier. Le rêve peut vite se transformer en cauchemar. Pas de panique, on vous donne les 8 clés pour aller au bout de votre projet !

Définir son budget et le respecter

Avant toute chose, la première étape est de vous tourner vers vos finances. En effet, il ne sert à rien de commencer la recherche du logement idéal et les visites sans avoir en tête votre capacité d’emprunt. Vous allez perdre du temps et en faire perdre aux agents immobiliers et aux vendeurs. Le proverbe « Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs » s’applique de toute évidence.

Connaître votre capacité d’emprunt est le point de départ « sine qua non » pour réussir un achat immobilier. Pour cela, deux options sont possibles. Soit, vous prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire attitré, soit vous consultez un courtier spécialisé en crédit immobilier (physique ou en ligne). Vos interlocuteurs vous demanderont trois choses : vos salaires, vos éventuels crédits en cours et votre épargne (apport personnel et épargne résiduelle). Avec ces éléments, ils pourront déterminer le montant maximum que vous pouvez rembourser mensuellement et donc ce que vous pouvez emprunter sur 20 ou 25 ans. Pour rappel, vous êtes limités à 35% d’endettement (assurance incluse) de vos revenus mensuels. Vous pouvez à présent commencer votre recherche immobilière avec une enveloppe claire. À noter, il ne sert à rien d’essayer de la dépasser (même un peu), car vous prenez le risque de voir l’achat échoué plus tard dans le process.

Lire cela :   Découvrez les secrets infaillibles pour éviter les litiges et protéger vos intérêts !

Les critères de recherche, pas si simple !

Ensuite, maintenant que vous avez votre budget, il est nécessaire de définir à quoi vous pouvez prétendre, vos critères obligatoires et ceux sur lesquels vous pouvez déroger. En effet, tout est une question de concessions dans un achat immobilier. Il est rare de trouver un bien qui coche toutes les cases et quel que soit le budget. Alors, il est important de hiérarchiser vos besoins, notamment ceux qui vous tiennent vraiment à cœur. Vous allez devoir noter ce que vous souhaitez à l’intérieur de l’appartement ou de la maison : nombre de pièces et de chambres, mètres carrés, neuf ou ancien, avec ou sans travaux, etc.

Puis, tout ce qui concerne l’extérieur : balcon, jardin, localisation, exposition ? À noter : l’intérieur peut être modifié dans une certaine mesure, votre quartier non. Par ailleurs, si vos exigences sont démesurées ou en décalage par rapport au marché, vous risquez de ne jamais réussir votre achat immobilier. Il va falloir s’adapter à la réalité et vos critères s’affineront sûrement avec le temps et le nombre de visites. D’ailleurs, au fur et à mesure, vous vous ferez aussi une idée sur le « juste prix ». En début de recherche, vous n’êtes pas toujours capable d’évaluer si le bien est surévalué, mais à la fin oui ! Donc, soyez patients. Même si vous cumulez les visites et que vous ne trouvez pas chaussure à votre pied, c’est toujours bénéfique pour connaître le marché immobilier et ne pas surpayer par la suite.

Les yeux et les oreilles en alerte tout le temps et partout !

Vous n’êtes pas seul sur le marché des acheteurs. Ainsi, vous allez devoir redoubler d’efforts et d’attention pour décrocher le bien de vos rêves. Pour ratisser le marché de long en large, surfez sur les sites internet d’annonces tous les jours (particulier et professionnel). Prenez contact avec les notaires ainsi que les syndics de copropriété. Rendez-vous aussi dans les agences immobilières. N’hésitez pas à communiquer votre projet à votre voisinage. Le bouche-à-oreille peut faire des miracles. Ensuite, promenez-vous dans la ville concernée et observez les panneaux « à vendre ». On ne sait jamais si vous avez raté une annonce dans le flot du digital…

Lire cela :   Découvrez l'immobilier : Faut-il opter pour le neuf ou l'ancien ? Tous les avantages et les inconvénients révélés dans une déclaration à couper le souffle !

Dressez les avantages et les inconvénients

Enfin, vous avez le coup de cœur ! Le bien immobilier semble être parfait et respecte tous vos critères ou une majorité d’entre eux. Étant donné qu’il faut être réactif, vous avez envie de faire une proposition tout de suite pour que le bien ne vous passe pas sous le nez. Attention ! Êtes-vous certains que ce n’est pas de la poudre aux yeux ? En effet, on peut se laisser éblouir par la beauté du bien ou certaines prestations et finalement mettre de côté le plus important et voir ignorer de gros défauts. Prenez garde au coup de cœur dans l’immobilier ! Il faut toujours penser sur le long terme. Un bien atypique avec des pièces en triangle a du charme, mais pour positionner vos meubles et la revente, c’est plus compliqué. Vérifiez que le quartier pratique et dynamique avec des commerces n’est pas trop bruyant. Est-ce que vous pourrez supporter un étage élevé sans ascenseur ? C’est le moment de faire les pour et les contre !

Toujours penser à la revente

En général, quand on achète un bien, c’est un investissement sur le long terme. Si vous vendez trop tôt, vous n’allez pas rentrer dans vos frais (notaire, agence, courtage, dossier de banque, etc.). Le but d’une opération immobilière est de vous loger, mais aussi de retrouver votre mise initiale ou, encore mieux, de faire une plus-value au moment de la revente. Ainsi, réussir un achat immobilier, c’est aussi être un peu visionnaire. Vous êtes peut-être dans une situation d’acheteur aujourd’hui, mais demain, vous serez un vendeur. Alors, imaginez-vous dans un contexte de revente dans quelques années. Vous ne devez pas surpayer le bien et avoir conscience que ce qui vous plaît à vous ne plaît pas forcément à tous les acheteurs. Prendre en compte tous ces éléments peut vous éviter de faire une grosse erreur.

Lire cela :   Le scandale des locataires qui se voient accorder tous les droits : Peuvent-ils vraiment couper un arbre du jardin ? Découvrez la vérité dérangeante qui déchaine les passions !

L’étape de la promesse déterminante pour la suite

Le compromis est aussi important, si ce n’est plus, que la signature de l’acte d’achat authentique. En effet, c’est le premier document qui vous engage concrètement à acheter. Après sa signature, vous allez devoir répondre aux exigences qu’il contient, notamment, trouver un crédit.

Alexandre Potins de stars

Laisser un commentaire